Externalisation : un outil de gestion de plus en plus stratégique

Pour améliorer leur efficacité, de plus en plus d’entreprises ont recours à l’offshoring. Ce choix stratégique offre de nombreux avantages, notamment sur le plan financier. Quels sont exactement les atouts de l’externalisation ? Qu’en est-il de l’offshoring sur le territoire français ?

Les secrets du succès de l’externalisation

Depuis maintenant plus de 20 ans, les pays émergents ont vu naître une multitude d’entreprises offshore. La première raison qui pousse une entreprise à externaliser une de ses fonctions est la réduction des coûts opérationnels. En effet, la main-d’œuvre employée par les sociétés offshore présente 2 avantages non négligeables. Elle est à la fois hautement qualifiée et moins chère. De plus, quel que soit l’endroit où se situe la société offshore, le personnel s’adapte aux horaires des entreprises donneuses d’ordre.

Faire appel à un prestataire externe donne la possibilité pour une entreprise de se concentrer sur son cœur de métier. Les entreprises délèguent généralement des fonctions absentes en interne. Ainsi, l’offshoring permet de générer de nouvelles compétences en cas de variation de l’activité. Les prestataires externes actualisent constamment leurs méthodologies et améliorent leurs outils technologiques dans l’optique de fournir en permanence un service de qualité. Le choix du partenaire ne doit pas être négligé. Il faut que celui-ci soit en en phase avec l’ensemble des objectifs de la société donneuse d’ordre.

En faisant appel à des entreprises telles que BPO Madagascar, vous évitez de vous lancer dans une série de procédures complexes ou de supporter des coûts engendrés par un éventuel changement d’organisation en interne. Vous économisez un temps précieux tout en réduisant vos coûts opérationnels. 

L’externalisation, une stratégie adoptée par les entreprises françaises

D’après une enquête menée par Cegos, l’observatoire du monde des entreprises et de ses évolutions, au cours du premier trimestre 2014, la France comptait plus de 600 millions d’euros de contrats signés liés à l’offshoring. De nos jours, 82 % des entreprises françaises ont fait le choix de recourir à l’externalisation à un moment ou à un autre.

Une stratégie qui a su séduire non seulement les grandes entreprises, mais aussi les PME et les TPE. Il est à noter toutefois que le pourcentage d’externalisation diffère en fonction du secteur d’activité et de la taille de l’entreprise. Selon le cabinet d’études Deloitte, les entreprises qui comptent plus de 500 salariés peuvent externaliser jusqu’à 80 % de leurs services. Celles de moins de 50 salariés, quant à elles, externalisent environ 50 % de leurs services. L’offshoring touche plus particulièrement le secteur de l’informatique et de l’ingénierie. En effet, 90 % des sociétés interrogées par le cabinet Deloitte ont affirmé avoir eu recours à l’externalisation. Avec un pourcentage de 79 %, le secteur de la construction montre aussi son intérêt pour cette stratégie.

Pour 80 % des dirigeants d’entreprises interrogés, la qualité du travail fourni par les prestataires externes est le principal facteur de réussite d’une externalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *