Guide pratique pour bien choisir sa pompe de surface

Sans même le savoir, il est fort probable qu’autour de votre maison, vous avez quelques points gratuits naturels comme les bassins, les cours d’eau et les puits. Alors, pourquoi ne pas utiliser ces sources dans le principal but de réduire les factures d’eau ? En effet, vous pourrez parfaitement utiliser la source d’eau pour les travaux d’arrosage et les travaux d’entretien de la maison. Ce sera bien triste de vous en priver.Aujourd’hui, n’hésitez plus à opter pour la pompe de surface pour en profiter au maximum de l’eau de source naturelle. Mais bien évidemment, il faut tout de même bien choisir sa pompe pour que le résultat soit satisfaisant.

Tout d’abord, une pompe de surface, c’est quoi ?

 Avant toute chose, il est préférable de voir ce qu’est une pompe de surface. En deux mots, cette dernière a pour mission de puiser de l’eau (cela peut être une eau de rivière, un cours d’eau ou un puits) et de l’emmener d’un point à un autre. Contrairement à la pompe immergée (qui s’installe dans l’eau), la pompe de surface (comme son nom l’indique d’ailleurs) est installée sur une surface plane, au-dessus du point d’eau. La pompe de surface puise une eau avec une profondeur pouvant aller jusqu’à 7 mètres. Au-delà de ce niveau, il est préférable de recourir à une pompe immergée.

En principe, la pompe de surface est utilisée pour récupérer l’eau afin d’arroser le jardin ou faire des travaux domestiques. Mais vous pourrez également relier la pompe aux appareils électroménagers comme le lave-linge et les toilettes.

Et comment choisir sa pompe de surface ?

La pompe de surface est donc un outil qui permet à chaque ménage de réduire les dépenses, tout en profitant des bienfaits des eaux naturelles. Seulement, pour que le résultat soit optimal et satisfaisant, le choix de la pompe à eau ne devra pas s’effectuer au hasard. En effet, plusieurs critères sont à considérer.

Le débit

Le débit, qui s’exprime en m3/h, est la quantité de l’eau que la pompe de surface peut vous offrir en fonction du temps. Ce critère varie en fonction de l’utilisation de la pompe.

Si vous souhaitez puiser l’eau de source pour arroser votre jardin ou votre potager, si la surface est de 400 m2, optez pour une pompe dont le débit est de 2 min 3 s/h. Au-delà de 400 m2, mieux vaut miser sur une pompe qui fournit un débit de 3,5 m3. Et si la surface est très importante, vous pourrez passer à une pompe avec un débit de 4 min 3 s.

En outre, si vous souhaitez vous en servir de l’eau pour alimenter votre habitation, tout dépend du nombre de personnes qui compose la famille. Toutefois, à noter qu’il faut compter en moyenne 0,25 m3/h par personne.

La pression

Outre le débit, il faut également considérer la pression de la pompe à eau. Elle est en fait déterminée à partir de quelques critères qui sont le dénivelé (hauteur entre le niveau de l’eau et le point de l’installation), la pression utile (pour que votre pompe fonctionne correctement en fonction de vos besoins) et les pertes de charge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *