La tendance du do it yourself

Le bricolage et plus largement le do it yourself, encore appelé DIY, ont le vent en poupe. Les sites de tutoriels comme les vidéos de spécialistes sur Youtube ou encore les gif sur Pinterest sont légion, et chacun est invité à prendre son courage à deux mains pour apprendre les tenants et aboutissants de la confection d’un luminaire, d’une décoration d’intérieur sobre et durable voire d’un faire-part de naissance des plus mignons, sans dépenser d’argent ou presque. L’idée est là, corrélée à ce qu’est le web depuis ses origines : le partage gratuit entre passionnés. Au-delà du phénomène de mode inspiré des Etats-Unis c’est toute une société qui s’approprie un à un les savoir-faire en matière de couture, peinture, plâtrerie…

Les origines du faites-le vous-même

Ce qui est assez fascinant avec cette tendance, ce sont deux points bien distincts mais qui se relient au final assez logiquement. De nombreuses mères de famille, en Amérique du Nord, en Allemagne ou encore au Japon, sont amenées à rester chez elle, le temps que leurs enfants grandissent et soient en mesure de rentrer de l’école, du collège voire du lycée en tout début d’après-midi. Dans ces pays, pas de crèches ou très peu, et à des prix très exorbitants, ce qui force l’un des deux parents, souvent la mère, à rester à la maison. La mère prend donc le temps de coudre, créer, rénover, inventer… bref de laisser libre cours à sa créativité. Pour autant elle ne se transforment pas en plombier, en maçon ou en décoratrice professionnelle.

Le do it yourself est à la mode

Celle-ci s’adonne donc, traditionnellement, à des occupations manuelles, telles que le patchwork au Japon ou la décoration dans les pays anglo-saxons, en attendant de pouvoir réintégrer leur place sur le marché du travail, culturellement en accord avec cette habitude. D’où la prolifération des blogs et autres tutos en ligne, qui parviennent jusqu’à nous au point de créer la tendance. C’est en particulier cela qui a fait augmenter, en France aussi depuis plusieurs années, la demande en matériel de qualité pour les particuliers, comme les outils électroportatifs ainsi que les ventes de matériaux divers servant ce propos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *