Découvrir la toxine botulique en 4 points

Découverte en 1946, la toxine botulique servait essentiellement au soin du strabisme, du blépharospasme et des spasmes hémifaciaux. Son usage dans le domaine esthétique résulte véritablement d’un heureux hasard. En effet, le docteur Jean Carruthers observa que les rides d’expression de ses patients qui ont suivi un traitement de toxine botulique disparaissaient. Plusieurs études scientifiques ont permis à la toxine botulique cosmétique d’obtenir l’approbation de la FDA en 1997.

Quand peut-on recevoir une injection de toxine botulique ?

Généralement, ce traitement peut intervenir à tout âge en fonction de l’objectif du patient qui doit suivre les soins. Pour remédier au strabisme, l’injection de la toxine botulique peut s’effectuer dès le jeune âge du patient. Mais, cette substance s’utilise plutôt à un âge avancé lorsque le traitement vise à faire disparaitre les rides provoquées par les expressions faciales.

Qui peut assurer un traitement à la toxine botulique ?

Vous devez absolument contacter un médecin qualifié et expérimenté pour subir des injections à la toxine botulique. Ce dernier doit connaitre avec précision les muscles faciaux et leurs fonctions motrices spécifiques. Il doit pouvoir scruter avec minutie les différentes expressions faciales du patient afin de pouvoir identifier les zones à traiter. Cela exige une certaine expertise et surtout de l’expérience. Pour bénéficier d’une prise en charge efficace, recourez à une structure réputée comme le cabinet iDent Clinic. Vous pourrez aisément prendre rendez-vous avec un médecin spécialisé sur le site https://www.ident-clinic.be/dermatologie/toxine-botulique/.

Quelles autres maladies traite la toxine botulique ?

Cette substance s’utilise pour soulager de nombreux maux tels que :
  • l’hypersudation axillaire ;
  • l’hypersudation entre les seins ;
  • l’hypersudation du cuir chevelu ;
  • l’hypersudation des parties génitales ou du pli inter fessier ;
  • l’hypersudation des mains et des pieds ;
  • etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *