Que faut-il savoir sur l’arrêt maladie ?

De temps en temps, il arrive que nous soyons pris d’une affection ou d’une petite maladie qui nous empêche de nous rendre au travail. Malheureusement, nous abusons parfois de ce privilège consacré par le droit français. Nous vous proposons de découvrir toutes les informations nécessaires sur l’arrêt maladie en entreprise.

L’arrêt maladie, qu’est-ce que c’est ?

L’arrêt maladie est de façon factuelle, le congé que prend le salarié lorsqu’il est malade. Il a pour objectif de lui permettre de se soigner dans de bonnes conditions, loin du stress de l’entreprise.

Toutefois, il faut noter que ce droit est réglementé et son application doit se faire dans le respect des textes de la loi française. Que faut-il alors savoir sur les arrêts maladie ?

Quelques règles importantes qui s’appliquent à l’arrêt maladie

Un salarié qui souhaite bénéficier d’un arrêt maladie doit impérativement transmettre dans un délai de 48 h un document issu de la consultation d’un médecin, à son entreprise et à la caisse d’assurance maladie. Cette mesure lui permettra de se faire rembourser ses jours d’arrêt maladie.

Ensuite, il devra pendant l’arrêt maladie suivre toutes les consignes du médecin, pour vite guérir et reprendre son travail. Parfois, des contrôles sont réalisés par l’assurance pour s’assurer que le malade n’enfreint pas les règles.

De même, il faut noter que pendant les congés maladie, il est interdit d’exercer d’autres activités génératrices de revenus. Ce serait une fraude à l’assurance, si d’aventure vous vous adonnez à de telles activités.

Enfin, il arrive parfois que l’arrêt maladie coïncide avec les congés. Dans ce cas de figure, vous devez vous référer à votre employeur pour connaitre la conduite à suivre. Autrement, vous pourrez décider du report de vos congés, afin d’en bénéficier pleinement.

En somme, l’arrêt maladie permet aux salariés de bénéficier d’un temps pour les soins, mais encore d’une période de convalescence. Pendant ce temps, plusieurs règles sont à respecter non seulement, pour protéger le salarié, mais encore l’employeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *