À la conquête d’Incheon, une perle sud-coréenne

Rivière sage ! Littéralement, Incheon se traduit ainsi. C’est une ville portuaire située sur la mer Jaune, et à 50 km à l’ouest de Séoul, la capitale de la Corée du Sud. Incheon a connu une croissance certaine avec le développement du port de Jemulpo, construit en 1883. En plus d’offrir un beau panorama, ce pont long de 21,38 km relie l’aéroport international d’Incheon au district économique international de Songdo. Cela rend aisée la circulation des habitants et des touristes. Cela dit, durant leurs circuits en Corée du Sud, les vacanciers passeront des journées riches en découvertes. La gare de Bupyeong d’Incheon sera la première étape de leur visite. À la surface, ils noteront la présence de restaurants et de magasins. Au sous-sol, le centre commercial regroupe des vendeurs de téléphones portables ou de vêtements pour femmes. En face de la gare, les routards ne manqueront pas le Chinatown, le seul quartier chinois de Corée. Ils y dénicheront des petites boutiques, des échoppes vendant des souvenirs et des articles importés, et même des traiteurs bon marché qui proposent une collation rapide. Les nouilles de soja noires, par exemple, sont épicées, mais excellentes.

Tour de musées à Incheon

À Incheon, la visite de monuments historiques fera partie d’un circuit en Corée du Sud, dont celui de Beompae, où les visiteurs comprendront mieux une des coutumes coréennes : la Beompae. Ce rituel bouddhique a été pratiqué par de nombreux Coréens depuis belle lurette. Il paraît que cela leur permet de surmonter malheurs et peines en se lançant dans une série de danses, de chants et de mélopées. L’Incheon Metropolitan City Museum vaut également le détour. Depuis son ouverture en avril 1946, ce musée a accueilli des expositions, des événements culturels et sociaux, et des spectacles musicaux. En le visitant, les globe-trotters en sauront davantage sur l’histoire d’Incheon, et son rôle dans la protection de la péninsule coréenne contre les invasions dans le passé. Ils y admireront des collections d’artéfacts anciens qu’ils ne trouveront nulle part ailleurs.

Évasion sur l’île Yeongjong

Incheon a l’avantage naturel d’être une ville côtière. Et après l’animation tumultueuse de la cité, les estivants s’offriront une balade sur les îles, en particulier sur l’île Yeongjong. L’île est aussi appelée Jayeondo en raison de la présence de beaucoup d’hirondelles. Elle est très visitée depuis la construction de l’aéroport international d’Incheon. Ces circuits en Corée du Sud sur l’île seront dédiés à l’exploration du temple Yonggungsa. Cet édifice religieux est érigé sur les pentes nord-est de la montagne Baegunsan qui trône en plein milieu d’Yeongjong. Ce temple se compose de divers bâtiments, dont Yosachae, la maison des moines. Yosachae renferme les écrits de Heungseon Daewongun accrochés sur ses murs. Devant le temple, les promeneurs verront deux vieux arbres Zelkova âgés de 1 300 ans. À part cela, ils s’approcheront du sommet de la montagne Baegunsan pour avoir une vue panoramique sur les environs. En outre, les aventuriers feront du sport dans le Sky Park Yeongjong et le Range Gliding du Mt. Baegunsan. C’est l’occasion d’apprendre à faire du vol de base avec des avions légers. Enfin, ils pourront se détendre dans les bains publics près du bord de mer, et apprécier tout le charme de l’île.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *